logo couleurs

logo couleurs

bandeau vague 7

entete zileos 7 m

Actualité

Une espérance contagieuse - Ziléos au temps du coronavirus

Par Élisabeth Terrien

Je suis frappée de voir à quel point Ziléos, huit ans après sa fondation, répond aux besoins du terrain. Le confinement de mars 2020 et l’interdiction de se rassembler en chair et en os ont rapidement poussé ses animateurs et responsables à reprendre contact, par tous les moyens à leur disposition, notamment numériques, avec chaque jeune de leurs groupes.

Le besoin urgent d’adapter la pédagogie, de changer les habitudes pour rejoindre les jeunes, les pousse à se rencontrer chaque semaine en visioconférence pour un temps de nouvelles et de partage biblique. Ce rendez-vous hebdomadaire, devenu une habitude incontournable, favorise l’échange de bonnes pratiques. Ils en sortent plus armés pour faire face aux nouveaux défis soulevés par la Covid 19. Des clubs en ligne ont vu le jour.

Des formations spirituelles et technologiques numériques pour les animateurs ont pris soin de leur moral : ils n’étaient plus seuls. Partout, ce lien fraternel entre responsables et animateurs, animateurs et jeunes a semé l’Espérance. Partout, j’ai vu les jeunes exprimer leur joie de se retrouver... au point de réclamer que les rencontres mensuelles deviennent hebdomadaires pour qu’ils puissent y inviter leurs copains !

Présent dès sa création dans plusieurs pays (France, Canada, Roumanie, Suisse et bientôt Liban), Ziléos est convaincu de la richesse apportée par les échanges entre les cultures et les pratiques. La créativité, par exemple, de Matthias, en Suisse, a inspiré Ramona, en Roumanie, ou Guillaume, en France.

Ce ministère de Présence auprès des jeunes et des animateurs est la première marque de fabrique de Ziléos. Elle signe une fraternité palpable à tous les niveaux du mouvement et trouve sa source dans l’étude et le partage régulier de la Parole de Dieu. Cette Parole, lorsqu’elle est ruminée et étudiée régulièrement à plusieurs, développe le respect de la complémentarité des charismes dans une même équipe. Partager ensemble, autour du texte biblique dans le plus grand respect de la foi de chacun, transforme les cœurs. Chacun peut alors avancer sur son chemin de disciple et être porteur de la joie contagieuse de l’Évangile. Comme l’affirme le pape François, nous croyons, à Ziléos, que « sans Jésus, nous ne pouvons rien faire ».

La finalité de Ziléos est d’apporter la Bonne Nouvelle de l’Évangile aux jeunes de 12-25 ans, particulièrement à ceux qui sont loin de l'Église. Pour cela, Ziléos appelle, forme et accompagne les animateurs de paroisses ou d’écoles catholiques dans la durée. Mouvement d'Église, reconnu « association privée de fidèles » par le diocèse de Créteil, en France, Ziléos ne s’implante quelque part qu’à la demande du terrain et de l’évêque du lieu.


Une foi qui se propage
En Roumanie, par exemple, lors d’une présentation devant la conférence des évêques gréco-catholiques, ceux-ci avouent humblement être formés en théologie, mais pas en méthodes pour rejoindre les jeunes qui ne sont plus dans les églises. Courant 2021, les prêtres de 4 diocèses sur 6 suivront la formation initiale de Ziléos pour pouvoir lancer des clubs.

En France et au Canada, des institutions prestigieuses telles que le Centre Sèvres, l’Institut Supérieur de Pastorale Catéchétique à Paris (ISPC), l’Institut de formation théologique de l’université Laval à Québec ou encore l’Institut de pastorale des Dominicains de Montréal collaborent pour réfléchir aux implications concrètes dans nos pastorales d’une Église en sortie, une Église qui ose aller à la rencontre des cris du monde.

Des réponses aux cris des jeunes

Entendre les cris des jeunes et tenter d’y apporter quelques réponses, c’est la vocation de Ziléos. C’est ainsi que ses programmes s’adaptent aux spécificités de chaque terrain : en début d’année, les animateurs récoltent les questions des jeunes qui servent de base à la construction du programme d’année. Des fiches pédagogiques réalisées à partir de ces interrogations sont sans cesse créées, adaptées, enrichies. Pour chaque tranche d’âge, elles abordent le rapport à soi, la relation aux autres, à Dieu ou au monde.

Les plus récentes fiches mises à la disposition des animateurs – « La relation entre foi et intelligence » ou « Dieu laisse-t-il faire la Covid ? » – témoignent de l’esprit d’innovation et d’adaptabilité des équipes qui ne travaillent qu’à partir des questions des jeunes.

Au Liban, la crise économique, la Covid et des explosions sans précédent y ont retardé l’ouverture du mouvement. Ziléos ne baisse pas les bras et lance malgré tout l’opération Liban. En invitant les jeunes des clubs à récolter des fonds pour soutenir des familles éprouvées dans ce pays meurtri, Ziléos les sensibilise aux cris du monde, et leur donne des clefs pour agir.

Espérance et Bonne Nouvelle

Les jeunes, les jeunes, les jeunes... Ils sont la préoccupation numéro 1 de Ziléos. Cette confiance donnée aux jeunes va jusque dans la gouvernance où chaque pays se dote d’une équipe dont la moitié a moins de 25 ans. En confiant à Geovanna (15 ans) le copilotage d’un club ou, à Alex, Sandrine, Stefana ou Blanche (tous ont entre 20-25 ans), la communication et l’organisation des rencontres à l’échelle d’un pays, Ziléos montre sa foi en l’avenir de l’Église.

À cet égard, l’année 2020 marque un cru exceptionnel et renforce les piliers fondateurs du mouvement : en passant de 4 à 14 employés permanents, Ziléos prépare son avenir pastoral et renforce sa gouvernance. La consolidation des finances est rendue possible par la fidélité de ses donateurs. La formation internationale et locale des animateurs se structure et s’appuie sur de solides partenaires. Les liens avec les Églises locales sont renforcés et marquent le début de liens avec l’Église universelle.

À Ziléos, je suis vraiment témoin de l’Espérance de la Bonne Nouvelle qui fait vivre. Une Espérance qui respecte l’étape de foi de chacun. Une Espérance qui encourage chacun à développer ses talents pour donner le meilleur. Une Espérance qui témoigne tous les jours de la fraternité entre les croyants, les nations et les générations. Une Espérance contagieuse qui me donne envie de continuer à chercher Celui qui en est à l’origine et de témoigner que sa Parole est vraiment une bonne nouvelle pour ma vie et pour notre monde.

Engagée depuis plus de 25 ans en pastorale auprès d’adolescents, Élisabeth Terrien est membre du conseil pastoral France et du conseil international de Ziléos, un mouvement de jeunesse démarré en 2012 par Patrick et Béatrice François. De ce poste d’observation privilégié, elle se dit témoin de l’Espérance donnée par ceux qui vivent une Église en sortie.

Poster un commentaire

Vous êtes indentifier en tant qu'invité.

Suivez-nous !

logofb
logofb

Vous avez une question ?

Contactez-nous